Les autorités irakiennes et la compagnie américaine Orion Gas Processors vont conclure ce lundi, un protocole d’accord portant sur l’exploitation du gaz dans le champ pétrolier de Ben Omar, situé dans la province de Bassora au sud de l’Irak, a annoncé le ministère du Pétrole.

La production pétrolière de ce champ s’élève à 40 000 barils par jour. A l’heure actuelle, seule une infime partie du gaz associé y est exploité, soit 25 millions de pieds cubes par jour. Pourtant, la fourniture en électricité de la population irakienne pose problème.

Pour information, le gouvernement irakien et d’autres compagnies, dont la multinationale américaine Exxon, sont en pleines négociations sur l’exploitation des réserves pétrolières du même champ. Néanmoins, ces discussions sont lentes, estime Bagdad, alors qu’il veut employer du gaz pour la fourniture en électricité dans les plus brefs délais.

L’Irak a enregistré un record de ses exportations pétrolières le mois dernier. D’après les statistiques du ministère irakien du Pétrole, le pays a exporté 109,6 millions de barils de brut en décembre, ce qui constitue un pic sur toute l’année 2017. Les exportations du même mois, ont généré environ 6,5 milliards de dollars de revenus, ce qui constitue également un record pour l’an 2017.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.