La Russie a décidé d’investir six milliards de dollars au Venezuela, dans les secteurs pétrolier et minier, a annoncé jeudi le président vénézuélien Nicolas Maduro actuellement en visite à Moscou, rapporte la télévision vénézuélienne d’Etat VTV.

La Russie a assuré qu’elle allait investir plus de cinq milliards de dollars dans le secteur pétrolier et promis des contrats supérieurs à un milliard de dollars liés à l’exploitation minière.

Le dirigeant socialiste du Venezuela a expliqué que les investissements russes dans le domaine pétrolier prendraient la forme d’«entreprises mixtes» russo-vénézuéliennes dont l’objectif sera d’accroître la production du pays sud-américain de «près d’un million de barils» par jour. Maduro n’a pas toutefois donné de calendrier pour ces investissements.

Un peu plus tôt cette année, en septembre, le président Maduro avait annoncé que le Venezuela allait accroître la production pétrolière destinée à la Chine à un million de barils par jour, ce qui nécessiterait un investissement de quelque 5 milliards de dollars selon les experts.

Nicolas Maduro était parti lundi soir pour Moscou juste après avoir reçu à Caracas son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

Boudé par une grande partie de la communauté internationale, le président vénézuélien, dont le pays traverse une grave crise économique et sociale,  cherche à obtenir le soutien de ses alliés à un peu plus d’un mois du début de son deuxième mandat.

Et pour un pays comme le Venezuela qui tire 96% de ses recettes du pétrole, l’un des meilleurs moyens d’asseoir son pouvoir, le président Maduro a opté pour l’augmentation de la production pétrolière.

Celle-ci s’est effondrée ces dix dernières années, passant de 3,2 à 1,1 millions de barils par jour selon l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Et le manque de devises a accentué davantage la crise dans  le pays confronté à de graves pénuries.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.