Les visas de plus de 1.000 ressortissants chinois révoqués aux USA pour des raisons de sécurité

Les Etats-Unis ont révoqué, après un décompte limité à cette semaine, plus de 1.000 visas de ressortissants chinois pour des raisons de sécurité, a annoncé mercredi, une porte-parole du département d’Etat américain.

Washington présente cette mesure comme un moyen d’empêcher l’entrée sur le territoire des Etats-Unis d’étudiants et de chercheurs chinois soupçonnés d’avoir des liens avec l’armée ou les renseignements chinois. 

La porte-parole du département d’Etat n’a pas donné de détails concernant les personnes dont le visa a été révoqué. Elle néanmoins précisé que l’action en matière de visa était prise en vertu d’une proclamation que le président Donald Trump a annoncée le 29 mai dans le cadre de la réponse américaine aux restrictions chinoises sur la démocratie à Hong Kong.

Le chef par intérim du département américain de la sécurité intérieure, Chad Wolf, a déclaré un peu plus tôt, que Washington bloquait les visas « pour certains étudiants diplômés et chercheurs chinois liés à la stratégie de fusion militaire de la Chine pour les empêcher de voler et de s’approprier des recherches sensibles ».

Dans sa proclamation, le président Donald Trump avait restreint l’entrée sur le territoire américain de certains chercheurs et étudiants chinois, considérés comme des risques pour la sécurité nationale. Il a affirmé que Pékin les utilisait pour acquérir des technologies et des biens de propriété intellectuelle américains sensibles. 

Chad Wolf a réitéré dans un discours, les accusations américaines de pratiques commerciales injustes et d’espionnage industriel de la part de la Chine, y compris des tentatives de vol de recherches sur le coronavirus. Il avait également accusé la Chine d’abuser des visas d’étudiants pour exploiter le milieu universitaire américain. 

La Chine a déclaré en juin dernier, qu’elle s’opposait résolument à toute initiative américaine visant à empêcher les étudiants chinois d’étudier aux Etats-Unis et a exhorté Washington à faire plus pour améliorer les échanges et la compréhension mutuelle. 

Quelque 360.000 ressortissants chinois étudient aux Etats-Unis, ce qui rapporte des revenus importants aux collèges américains, bien que la pandémie de Covid-19 ait gravement perturbé leur retour sur le campus ce semestre d’automne.

Andreï Touabovitch