chine-suisseLe président suisse Johann Schneider-Ammann, actuellement en visite d’Etat en Chine, a eu jeudi dans la grande salle du peuple à Pékin, un entretien de 40 minutes avec le Premier ministre chinois, Li Keqiang, axés sur les moyens de renforcer la coopération bilatérale entre eux.

La Chine et la Suisse ont conclu un Accord de libre-échange (ALE) qui est entré en vigueur le 1er juillet 2014 et a marqué une étape importante dans les relations bilatérales entre les deux pays.

La Chine est prête à approfondir sa coopération avec la Suisse dans les domaines notamment du commerce, de la finance et surtout dans celui de l’innovation, dans lequel la Suisse dispose d’avantages compétitifs.

Le Premier ministre chinois a ainsi proposé que les deux pays créent des mécanismes de coopération en matière d’innovation entre les entreprises, les universités et les instituts de recherche des deux pays.

La Suisse de son côté souhaite élargir sa coopération avec la Chine dans les domaines de la finance, du tourisme et des sports et à discuter de la création de plates-formes de coopération en matière d’innovation, de hautes technologies et de production haut de gamme.

Les deux dirigeants ont également discuté des questions liées à l’environnement et aux droits de l’Homme. Le dialogue touchant aux droits humains, initié par les deux pays en 1991, doit se poursuivre au cours du premier semestre 2016, ont-ils précisé.

Le président Johann Schneider-Ammann qui est accompagné d’une délégation économique et scientifique de plus de 40 personnes, effectue de jeudi à samedi, une visite d’Etat en Chine, à l’invitation de son homologue chinois, Xi Jinping.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*