L’ancien chef d’Etat brésilien Luiz Inacio Lula da Silva pourrait être emprisonné suite à la décision prise jeudi par la Cour suprême, qui a rejeté sa demande d’habeas corpus.

En janvier dernier, la justice brésilienne l’avait condamné en seconde instance à 12 ans et un mois de prison pour corruption.

Il aura fallu 11 heures de discussions dans la plus haute juridiction du Brésil pour trancher sur le sort de Lula. A six mois d’un scrutin présidentiel pour lequel il est donné candidat favori, ce dernier devrait être emprisonné dans les jours à venir, le temps que l’intégralité de la procédure judiciaire soit achevée.

Néanmoins, les avocats de l’icône de la gauche brésilienne ont encore la possibilité de présenter des recours sur des aspects techniques, même si cela ne suffira pas à éviter la prison à leur client.

Rappelons que la justice brésilienne a condamné l’ex-dirigeant pour avoir reçu un somptueux duplex en bord de mer de la part d’une entreprise des BTP en contrepartie de facilités dans l’obtention de marchés publics.

Cette affaire a beaucoup divisé, même au sein de la Cour suprême. En effet, sur les 11 juges de cette instance, six se sont prononcés contre l’habeas corpus alors que les cinq derniers y étaient favorables. La décision prise est donc loin de faire l’unanimité au sein de la Cour.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.