Pêche illégale : L’UE retire son «carton jaune» à la Thaïlande

La Commission européenne a levé mardi dernier l’avertissement qu’elle avait adressé à la Thaïlande pour pêche illégale, reconnaissant ainsi au gouvernement thaïlandais les efforts consentis en matière de lutte contre la pêche non déclarée et non réglementée.

«Combattre la pêche illégale est … une priorité pour l’Union Européenne», a assuré le commissaire européen à la Pêche, Karmenu Vella. «Je suis très heureux qu’aujourd’hui, nous ayons un nouveau partenaire dévoué dans ce combat», a ajouté ce responsable, en parlant de la Thaïlande.

Pour information, ce pays d’Asie figure au troisième rang des exportateurs de produits de la mer à l’échelle mondiale. D’après certaines organisations de défense des droits de l’Homme, la Thaïlande doit ce statut à la surpêche illégale et à l’exploitation massive de travailleurs migrants, originaires des pays limitrophes et sous-payés.

Rappelons qu’en 2015, l’UE avait menacé Bangkok d’interdire la totalité de ses exportations de produits de la mer au cas où son exécutif ne se penchait pas sur la problématique de la pêche illégale et les abus sur les travailleurs employés par sa flotte.

A noter que l’UE, qui constitue un marché de 500 millions de consommateurs, est le premier importateur mondial des produits de la pêche. Ainsi, compte tenu de la reprise de l’économie en Thaïlande, les autorités de ce pays ont voulu éviter toute pénalité dans le secteur clé de la pêche.

Mohamed El Abdi

Partager