Addis Abeba annonce la libération de Mohammed al-Amoudi en Arabie saoudite

Le milliardaire saoudien d’origine éthiopienne, Mohammed al-Amoudi, arrêté en 2017, lors d’une grande campagne de lutte contre la corruption, a été libéré par les autorités saoudiennes, a annoncé dimanche, le cabinet du Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed. Néanmoins, cette libération n’a pas été confirmée par des sources saoudiennes.

«L’homme d’affaires saoudien né en Ethiopie, Mohammed al-Amoudi a été libéré de prison en Arabie saoudite », a indiqué le cabinet du chef du gouvernement éthiopien sur le réseau social Twitter, ajoutant que «nous souhaitons à Mohammed al-Amoudi un retour sain et sauf en Ethiopie».

Détenteur d’une fortune estimée à 8,3 milliards de dollars par Forbes en 2017, ce businessman avait été interpellé en novembre 2017 lors d’une vaste purge. A cette occasion, des princes, ministres et hommes d’affaires saoudiens avaient été également arrêtés pour « corruption ».

D’après le magazine Forbes, Mohammed al-Amoudi est âgé de 72 ans et de nationalité saoudienne, né d’un père saoudien et d’une mère éthiopienne. Il est propriétaire dans divers pays d’entreprises actives dans les secteurs de l’agriculture, l’énergie et la construction, selon la même source.

C’est la deuxième libération après celle du frère du prince milliardaire Al-Walid ben Talal en novembre dernier. Al-Walid ben Talal avait lui-même été incarcéré en novembre 2017 avant d’être relâché trois mois plus tard.

Mohamed El Abdi