Le gouvernement américain commence à expulser vers le Mexique des demandeurs d’asile

L’administration américaine a commencé mardi à expulser vers le Mexique des demandeurs d’asile latino-américains malgré l’étude en cours de leur dossier par la justice américaine, suite à une nouvelle mesure controversée du chef d’Etat Donald Trump.

« A partir d’aujourd’hui (mardi), les Etats-Unis ont commencé à appliquer les Protocoles de protection des migrants … Cette action est une réponse à la crise de migration illégale à laquelle les Etats-Unis sont confrontés à leur frontière sud », a indiqué dans un communiqué, la représentation diplomatique américaine au Mexique.

Elle rappelle que sur la base de ces protocoles, des migrants entrés illégalement aux Etats-Unis « pourront être renvoyés au Mexique pendant la durée de leur procédure migratoire ».

La semaine dernière, les autorités mexicaines avaient exprimé leur désapprobation de cette mesure unilatérale du gouvernement américain tout en assurant qu’elles accueilleraient ces migrants pour des motifs « humanitaires ».

Durant les cinq dernières années, les demandes d’asile ont évolué de 2 000 % « car beaucoup de migrants savent qu’en faisant une demande d’asile, ils ont l’opportunité de rester aux Etats-Unis, même si leur demande d’asile n’est pas justifiée », a expliqué l’ambassade des Etats-Unis.

En effet, les magistrats américains rejettent près de 90 % des demandes d’asile, dont la majorité concerne des ressortissants de pays de l’Amérique latine.

Andreï Touabovitch

Partager