Ce lundi, la Bourse de Tokyo a connu une baisse de 0,69% à la clôture, à cause de la nouvelle intervention des autorités japonaises sur le marché des changes pour affaiblir le yen.

On note que l’indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a perdu 62,08 points à 8 988,39 points et le Topix, indice élargi de tous les titres du premier tableau, a pour sa part perdu 0,96%, lâchant 7,37 points à 764,06 points. Dans l’ensemble, on a également constaté que l’activité a été particulièrement faible avec seulement 1,78 milliards d’actions échangées sur le premier marché. Cette baisse générale observée à la clôture est la résultante de la décision du gouvernement japonais d’intervenir sur le marché des changes, en vendant en bloc des yens pour en affaiblir la valeur et quelques heures seulement après cette décision, le dollar a bondi au dessus de 78 yens, alors qu’il avait chuté jusqu’à 75,32 yens, son plus faible niveau depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Les autorités nippones ont justifié leur intervention par un souci de venir en aide aux exportateurs nippons car la récente flambée du yen réduisait la valeur de leurs revenus tirés à l’étranger, au moment de la conversion en yens. Quant aux investisseurs, ils ont adopté une stratégie de prudence en empochant leurs bénéfices parce qu’ils continuent d’avoir des doutes sur la faculté du yen à demeurer faible pendant une longue période. Depuis le début de la crise, le yen conserve toujours son statut de valeur de refuge pour les opérateurs.

 
 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*