economie-ksaSelon des responsables d’Arabie Saoudite, le roi Salmane, nouveau dirigeant de ce pays, envisage de diversifier l’économie qui reste largement tributaire des revenus issus de l’exploitation pétrolière.

Plus concrètement, le roi saoudien compte, d’après les mêmes sources, faciliter la possibilité d’investir dans le pays. « Le roi Salmane est en faveur de la promotion du royaume comme destination pour les investissements étrangers », a indiqué Abdellatif al-Othman, gouverneur de l’Autorité saoudienne des investissements à l’occasion d’une conférence économique réunissant, chaque année, des autorités saoudiennes et des opérateurs économiques internationaux. Ce haut-responsable n’a ajouté que l’« Arabie Saoudite entend développer divers secteurs, en particulier la santé, des transports, de l’exploitation minière et des nouvelles technologies de l’information et de la communication ».

Riyad s’attend à connaître un important déficit budgétaire en 2015 en raison de la dégringolade des prix du pétrole, matière première dont il tire 90 % de ses revenus. « Nous avons identifié 140 milliards de dollars d’investissement dans les domaines de la santé et des transports pour les cinq années à venir », a déclaré M. Othman lors de la même conférence. Ajoutant que « le gouvernement a une réelle volonté de transformer divers secteurs à l’instar des finances, du tourisme et de l’immobilier en s’investissant sur l’éducation et l’innovation ».

Dans le même ordre d’idées, le ministre saoudien de la Fonction Publique, Abdelrahman al Barrak, également présent à ce forum économique, a voulu rassurer les investisseurs étrangers inquiets sur les multiples difficultés pour faire du business en Arabie Saoudite. « La lutte contre la bureaucratie dans le royaume constitue pour nous une priorité », a-t-il indiqué.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*