Les deux attaques d’Al-Qaïda contre une caserne du corps d’élite de l’armée, la Garde républicaine, le jour de la prestation de serment d’Abed Rabbo Mansour Hadi comme président du Yémen et quelques jours plus tard contre un camp militaire dans le sud du pays avec au final la mort de 185 soldats a conforté le gouvernement yéménite dans sa décision de faire de la lutte contre l’organisation terroriste l’une de ses priorités.

C’est ainsi que depuis le début du mois de mars, les raids aériens de l’armée yéménite se multiplient contre les positions d’Al-Qaïda sur tout le territoire. Deux raids de l’aviation yéménite sur la localité de Jar dans la province d’Abyane dans le sud du pays, dont la capitale Zinjibar est aux mains des membres d’Al-Qaïda depuis mai 2011, auraient fait samedi dernier six morts parmi les membres d’Al-Qaïda selon des autorités locales. Toujours selon ces autorités, la veille au soir, dans la nuit de vendredi à samedi, des raids aériens contre des camps d’Al-Qaïda dans le centre du pays avaient fait 27 morts et 55 blessés parmi les recrues de l’organisation terroriste.

Même s’ils s’évertuent à le nier, l’ombre des Etats-Unis plane sur plusieurs de ces attaques contre Al-Qaïda, notamment sur la dernière attaque en date, dans la nuit de dimanche à lundi pendant laquelle des tirs de missiles, qui proviendraient de drones américains selon des habitants, contre des dépôts d’armes dans les montagnes surplombant  la localité de Jaar, auraient détruit ces armes faisant au passage trois morts, présumés membres d’Al-Qaïda.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*