Les US Forces aériennes du Pacifique ont annoncé dans un communiqué le déploiement de deux bombardiers lourds supersoniques au-dessus de la péninsule coréenne pour une démonstration de force face à Pyongyang.

Ces deux bombardiers B-1B Lancers, basés sur l’île de Guam, avant-poste stratégique de l’armée américaine dans le Pacifique, ont participé à un premier exercice nocturne associant les aviations du Japon et de la Corée du Sud, volant hier soir près de la mer du Japon.

Séoul a indiqué ce mercredi que les bombardiers avaient mené un exercice de simulation de tirs de missiles air/sol avec deux chasseurs sud-coréens au-dessus de la mer du Japon, connue en Corée sous le nom de mer Orientale. Les quatre appareils ont survolé la péninsule et mené un autre exercice de tirs en mer Jaune.

Les bombardiers américains ont également mené des exercices avec l’armée de l’air japonaise avant de retourner à leur base, selon le commandement américain.

Parallèlement à cette démonstration de force, Donald Trump et les principaux responsables de la défense américaine se réunissaient pour évoquer les réponses à apporter à une éventuelle agression nord-coréenne et réfléchir à des actions préventives qui pourraient être menées contre Pyongyang.

L’état-major interarmes sud-coréen a précisé que cet exercice a été mené dans le cadre des entraînements de routine visant à renforcer la dissuasion contre les menaces nucléaires nord-coréennes, mais de telles manœuvres de font qu’aggraver les tensions dans la péninsule.

Les nombreux tirs de missiles et le sixième essai nucléaire nord-coréen, ajoutés aux échanges de menaces belliqueuses entre le régime de Kim Jong-Un et le président américain Donald Trump rendent plus crédibles que jamais, les craintes d’un conflit armé aux répercussions catastrophiques.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*