Le candidat démocrate Doug Jones a gagné mardi les élections sénatoriales dans l’Alabama, où il était opposé au républicain Roy Moore, soutenu par le chef d’Etat américain, Donald Trump.

Doug Jones, 63 ans, a glané 49,9 % des suffrages exprimés, contre 48,4 % pour son rival. Les Républicains perdent ainsi un précieux siège au Sénat.

Ex-procureur fédéral, Doug Jones s’est fait un nom pour avoir condamné des membres du Ku Klux Klan qui avaient tué quatre fillettes au cours des années 1960.

Cette défaite touche particulièrement Donald Trump qui avait demandé à ses partisans de faire preuve de loyauté pour favoriser la mise en œuvre de son programme de réformes.

De son côté, Roy Moore a contesté mardi soir, les résultats de ce scrutin, arguant que l’écart était trop faible et donc susceptible de nécessiter un recomptage des voix.

Néanmoins, un nouveau dépouillement ne pourra être sollicité qu’après la certification des résultats, entre le 26 décembre et le 3 janvier. En pleine campagne électorale, le juge Moore a été accusé d’agression sexuelle sur deux mineures il y a plusieurs décennies.

Avec ce nouveau revers, les Républicains continuent de perdre du terrain face aux Démocrates qui ont remporté toutes les élections sur l’étendue du territoire américain au cours du mois dernier. Les Républicains ne disposent plus que de 51 sièges sur 100 au Sénat américain.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.