Le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) entend évacuer vers des pays tiers entre 5.000 et 10.000 réfugiés qui se trouvent en situation de vulnérabilité en Libye, a annoncé mardi, le représentant du HCR à Tripoli, Roberto Mignone.

Ce dernier a précisé devant la presse que le Haut Commissariat des Nations Unies tentera d’évacuer ces milliers de réfugiés vers des pays tiers en 2018, ajoutant qu’en ce moment, le HCR est dans l’incapacité de donner un chiffre précis car tout dépend des capacités d’accueil des pays européens, du Canada ou autres.

Des centaines de milliers de migrants essayant de gagner le continent européen via la Méditerranée passant par la Libye. Ce pays est sévèrement critiqué depuis la diffusion, il y a quelques semaines, d’un reportage sur un marché de vente de migrants subsahariens comme esclaves.

Suite à des révélations d’abus sur des migrants en Libye, le HCR a lancé le 11 décembre dernier un appel pressant pour accueillir, avant fin mars prochain, près de 1.300 réfugiés en situation de grande vulnérabilité bloqués dans ce pays.

Depuis le mois dernier, une centaine de réfugiés ont été évacués vers le Niger, a rapporté le représentant du HCR en Libye. Leurs dossiers y sont étudiés par les pays d’accueil ne disposant pas d’ambassade fonctionnelle sur le territoire libyen.

Dans ce pays maghrébin, seule l’ambassade d’Italie est ouverte. Suite aux violences, toutes les autres représentations diplomatiques des pays occidentaux sont fermées depuis 2014.

 

Tags: , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.