L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) en Libye a affrété lundi dernier son premier vol du nouvel an dans le cadre de son programme d’aide au retour volontaire et à la réintégration, a rapporté mercredi l’ONU par voie de communiqué. 142 migrants ont ainsi été rapatriés vers la Gambie.

Par le biais de ce programme, l’agence de l’ONU en charge des migrations a effectué le rapatriement de 19 370 migrants, principalement depuis la région de la capitale libyenne, Tripoli. Cette initiative de l’OIM constitue l’opportunité, pour des migrants bloqués en Libye, de retourner volontairement dans leurs pays d’origine. Toujours dans le cadre du même programme, 180 migrants nigérians seront rapatriés le 8 janvier prochain.

Selon un recensement de l’OIM, il y a 432 574 migrants en Libye. La majorité de ceux-ci vivent dans les régions de Tripoli, Misrata et Almargeb. Toutefois, cet organisme spécialisé onusien estime le nombre de migrants entre 700 000 et un million dans ce pays maghrébin.

Tout récemment, l’OIM a multiplié les efforts pour faciliter l’accès à l’aide aux migrants voulant bénéficier d’un rapatriement, notamment en raison des heurts survenus à Sabratha en début octobre. Depuis, quelque 11 074 migrants ont été rapatriés. Le Nigéria, la Gambie, la Guinée Conakry et le Mali constituent les quatre premiers pays de retour en 2017.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.