L’ancien président américain Barack Obama est sorti mercredi de la réserve dont il faisait preuve depuis son départ de la magistrature suprême pour apporter tout son soutien aux 81 candidats démocrates aux élections parlementaires et locales de mi-mandat, qui auront lieu en novembre.

Par voie de communiqué, le premier dirigeant noir dans l’histoire des Etats-Unis a dit avoir « hâte d’expliquer pourquoi les candidats démocrates méritent notre vote cet automne ». Et d’ajouter : « je suis certain que, à eux tous, ils rendront le pays que nous aimons plus fort en restaurant les opportunités, en rétablissant nos alliances et notre position dans le monde, et en respectant notre engagement fondamental pour la justice, l’équité, la responsabilité et l’Etat de droit ».

Les 435 sièges de la Chambre des représentants ainsi que 35 sièges de sénateurs sur 100 et les postes de gouverneurs dans 36 Etats seront attribués lors des « midterms », autrement dit les élections de mi-mandat, du 6 novembre prochain. Dans cette perspective, Barack Obama entend battre campagne dans divers Etats cet automne. Il compte annoncer une nouvelle série de soutiens prochainement.

L’ex-chef d’Etat américain appuie également des candidats pouvant aider le camp démocrate à ravir la majorité dans la Chambre des représentants. Pour ce qui est du Sénat, il semble plus difficile pour la principale formation politique de gauche aux Etats-Unis d’en prendre le contrôle. Pour information, près de la moitié des candidats parlementaires soutenus par Barack Obama postulent aux Assemblées de divers Etats américains et non au Congrès à Washington.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.