Un mouvement politique de gauche à la rhétorique anti-migrants est lancé ce mardi en Allemagne, pays où l’extrême-droite ne fait que gagner du terrain, surfant sur le même créneau.
Dénommé «Aufstehen» (Debout), ce mouvement politique a été initié par Sahra Wagenknecht, une figure de proue de la gauche radicale (Die Linke), avec pour objectif de récupérer les déçus suite aux multiples divisions de leur bord politique.
A propos, la gauche allemande a obtenu moins de 40 % des suffrages exprimés aux élections de septembre 2017, certains de ses électeurs ayant opté pour l’extrême droite.
Sahra Wagenknecht est mariée à Oskar Lafontaine, qui a été ministre de Gerhard Schröder avant de quitter l’exécutif pour figurer parmi les membres fondateurs de Die Linke en 2007. Elle est adepte de positions ambigües au sein de son camp politique.
A titre d’exemple, Mme Wagenknecht n’hésite pas à s’attaquer à l’Union Européenne (UE), prendre parti pour la Russie de Poutine ou défendre le souvenir de l’ex-RDA communiste.
Revendiquant 85 000 sympathisants, ce mouvement politique, qui n’envisage pas de se muer en parti pour le moment, veut remettre le social au cœur du débat politique allemand, en le reliant à la délicate question migratoire. Un positionnement qui pourrait séduire dans un pays où l’électorat de gauche est loin de se retrouver dans la coalition constituée par la formation politique de centre-droit de la chancelière allemande, Angela Merkel, et le SPD.
Dans cette logique, Sahra Wagenknecht, qui demeure co-présidente de Die Linke au Parlement allemand, critique ce qu’elle appelle la « naïveté » de la gauche sur la question migratoire.
Cette femme politique a également remis en question le « droit d’hospitalité » dont ont joui les responsables, pour beaucoup d’origine maghrébine, d’agressions sexuelles le 31 décembre 2015 à Cologne.
Son mouvement vise particulièrement les lands d’Allemagne de l’Est, dont bon nombre procéderont au renouvèlement de leurs parlements l’année prochaine. Autrement dit, Aufstehen veut gagner du terrain dans le pré carré de l’AfD.

 

Tags: , , , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.