L’image n’est pas anodine. Le Roi Mohammed VI debout à la première rangée des chefs d’État participant, dimanche à Paris, à la cérémonie du centenaire de l’Armistice de la Grande guerre, n’a pas échappé au regard des observateurs qui y voient le témoignage de la place qu’occupe le Maroc sur l’échiquier de la politique internationale.
Dimanche matin, le Souverain marocain, accompagné du Prince Héritier Moulay El Hassan avait été accueilli au Palais de l’Élysée, par le Président français, Emmanuel Macron et Mme Brigitte Macron.
La participation de Mohammed VI à l’invitation du président français témoigne de l’amitié séculaire existant entre le Maroc et la France, ainsi qu’un vibrant hommage aux soldats marocains qui avaient combattu pour les idéaux de liberté et de paix pendant la première guerre mondiale.
Une participation qui témoigne tout autant de la position constante du Maroc en faveur de idéaux de paix dans le monde, et de son action déterminée pour la défense des valeurs universelles de démocratie et de liberté et pour la promotion du multilatéralisme dans un monde tiraillé par les tensions.
Elle représente aussi un témoignage pour les nombreuses victimes marocaines, les régiments marocains qui ont combattu lors des deux guerres mondiales ayant été parmi les unités les plus décorées.
Cette cérémonie est aussi un devoir de mémoire pour le souvenir du sacrifice de tous les soldats qui ont participé à la guerre de 14-18, quels que soient leur nationalité et leur foi pour le triomphe de ces idéaux universels.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.