Le Quotidien du Peuple, l’organe médiatique du PCC (Parti communiste chinois) au pouvoir, a révélé que Jack Ma, le fondateur du géant chinois du commerce en ligne Alibaba et homme le plus riche de Chine, était membre du Parti communiste.

Le Quotidien du Peuple a révélé l’appartenance de Jack Ma au PCC dans un article paru lundi et qui rend hommage à 100 personnalités ayant contribué au dynamisme de l’économie chinoise. Jack Ma y figure aux côtés des patrons de Baidu, Robin Li, et de Tencent, Pony Ma, dont les entreprises forment le trio des géants chinois des nouvelles technologies, même si aucun des deux n’est désigné comme membre du Parti communiste.

Jack Ma n’est cependant pas le seul homme d’affaires à succès à être membre du PCC, le milliardaire Xu Jiayin, promoteur immobilier et fondateur du groupe Evergrande, et Ren Zhengfei, le paron de Huawei, étant également membres revendiqués du Parti. Mais un porte-parole d’Alibaba a rapidement précisé que l’affiliation politique d’un dirigeant n’influence pas le processus de prise décision de l’entreprise.

Les spéculations sur l’appartenance ou non de Jack Ma au Parti communiste sont toujours allées bon train. Pourtant, le milliardaire à la tête d’une fortune estimée à 35.8 milliards de dollars selon le magazine américain Forbes, a souvent gardé ses distances avec le gouvernement chinois lors de ses prises de paroles, vraisemblablement pour mieux servir son profil international et ses ambitions.

Les analystes pensent que Jack Ma a pu adhérer au Parti communiste, qui revendique 89 millions de membres, pour obtenir des facilités dans un contexte législatif et économique compliqué et  dans un pays où de nombreux secteurs économiques sont dominés par des entreprises d’Etat.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.