ONU: les agences humanitaires ont besoin de 1 milliard USD pour assister 3,4 millions de Somaliens

Les agences humanitaires opérant en Somalie et le gouvernement de ce pays ont besoin cette année de 1,08 milliard de dollars pour fournir une assistance à 3,4 millions de Somaliens touchés par les conflits, les chocs climatiques et les déplacements, a indiqué lundi l’organisation des Nations-Unies.

Selon un communiqué conjoint du Bureau des Nations-Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) et du gouvernement somalien, les bailleurs de fonds sont appelés à fournir rapidement un financement suffisant pour soutenir les opérations d’assistance en Somalie cette année, conformément Plan de réponse humanitaire pour 2019, présenté lundi.

L’amélioration de la sécurité alimentaire due aux bonnes pluies de 2018, la réponse humanitaire soutenue tout au long de 2018 et une définition plus précise des besoins ont entraîné une diminution de 32% du nombre de personnes ayant besoin d’une assistance. Ce chiffre est passé de 6,2 millions de personnes en 2018 à 4,2 millions en 2019.

Mais la persistance des conflits et des chocs climatiques menace d’inverser ces progrès. De plus, les besoins humanitaires restent au-dessus du niveau d’avant crise il y a deux ans, précise OCHA.

Plus de 1,5 million de personnes, principalement des personnes déplacées et des populations rurales, sont confrontées à des niveaux d’insécurité alimentaire aiguë et ont besoin d’une assistance immédiate pour leur survie.

Selon les Nations-Unies, plus de 2,6 millions de personnes sont déplacées et vivent dans des conditions difficiles. Elles sont extrêmement vulnérables et ont besoin de plusieurs services de base et d’une protection.

« Si les agences humanitaires ne sont pas en mesure de maintenir leurs opérations ou de les intensifier immédiatement dans certaines des zones les plus touchées par la sécheresse au début de l’année, les progrès réalisés jusqu’à présent sont gravement menacés », a déclaré le Coordonnateur humanitaire pour la Somalie, Peter de Clercq.

« J’exhorte la communauté internationale à continuer de fournir rapidement un financement humanitaire suffisant. Parallèlement à cette assistance qui sauve des vies, un investissement substantiel dans les solutions de développement et de résilience sera essentiel pour en finir avec les besoins et permettre aux gens de se débrouiller seuls avec dignité », a-t-il dit, dans le communiqué.

En dépit de difficultés opérationnelles, de l’insécurité et des restrictions d’accès, les organisations humanitaires ont fourni une assistance à trois millions de personnes en moyenne par mois en 2018. En 2019, les opérations humanitaires se concentreront sur quatre objectifs stratégiques principaux : fournir aux plus vulnérables une assistance vitale, une aide à la nutrition, une protection et un soutien à la résilience, selon la même source.

 

Andreï Touabovitch

Partager