La justice américaine suspend le recrutement des transgenres dans l’armée

La Cour suprême des Etats-Unis a permis mardi au gouvernement américain de bloquer le recrutement de transgenres dans les forces armées, le temps que la justice tranche en appel sur ce sujet sensible.

Le président américain Donald Trump avait sollicité l’intervention de la plus haute instance judiciaire des Etats-Unis alors que des tribunaux de première instance ne l’avaient pas autorisé à bloquer ce type de recrutements.

Ainsi, dans son recours au nom du président Trump, le gouvernement américain avait fait état d’ « un grand risque pour l’efficacité et la puissance létale des militaires » de laisser en vigueur une politique d’ouverture initiée sous le précédent dirigeant américain, Barack Obama. Jusqu’à cette réforme, les soldats pouvaient être révoqués pour être transgenres.

A l’issue d’un vote très serré (5 voix favorables sur un total de 9), la Cour suprême américaine a suspendu les décisions des tribunaux en attendant le verdict des cours d’appel. Il est à noter que les quatre magistrats progressistes de la plus haute instance judiciaire américaine se sont opposés à cette décision.

Pour rappel, le président Obama avait prévu le recrutement de transgenres dans l’armée à partir du 1er juillet 2017. Arrivée aux commandes entre temps, l’administration Trump a commencé par reporter l’échéance au 1er janvier 2018, avant de décider de revoir intégralement cette réforme.

Mohamed El Abdi