Quatre grandes banques italiennes soupçonnées d’arnaque dans la vente frauduleuse de diamants

Quatre principaux établissements financiers d’Italie font l’objet d’une enquête policière en raison de la vente de diamants en tant que placements, mais à des prix plus importants que leur valeur réelle.

La police fiscale d’Italie a saisi mardi des actifs de plus de 700 millions d’euros (770 millions de dollars) de valeur dans le cadre d’une enquête sur des ventes de diamants présumées frauduleuses par les quatre principales banques du pays.

Le parquet de Milan mène des investigations sur deux courtiers en diamants et sur les établissements financiers Intesa Sanpaolo, UniCredit, Monte Dei Paschi et Banco BPM à propos de ces ventes de diamants proposés à des clients en tant que placements.

Des banques ont joué les intermédiaires pour des courtiers en diamants lors de la vente de pierres en tant qu’investissement. Ces opérations se sont chiffrées à 300 millions d’euros (330 millions de dollars) au minimum en 2015, d’après un des courtiers concernés.

Cette affaire avait été dévoilée par un reportage télévisé diffusé en 2016, dans lequel des collectifs de consommateurs ont déclaré avoir enregistré des plaintes. Dans divers cas, les diamants acquis comme placements ont été valorisés très en dessous de leur prix d’achat réel.

Ces dernières années, les ventes de diamants sont devenues de plus en plus populaires en raison du contexte de taux d’intérêt très faibles ou même négatifs sur ce genre de placements. Cela a eu de l’impact sur les revenus des établissements financiers et amenuisé la rémunération de nombre de produits de placement.

Andreï Touabovitch

Partager