ONU-Climat : Le Roi du Maroc appelle à une solidarité internationale efficace

Le Roi du Maroc, Mohammed VI a appelé lundi dernier, la communauté internationale à unir ses efforts pour relever le défi de la dégradation de l’environnement, dans un message adressé au Sommet d’action pour le climat, qui s’est ouvert lundi au siège des Nations Unies à New York.

«La dégradation de notre environnement est maintenant une réalité tangible. C’est une menace à laquelle nous devons faire face ensemble», a souligné le Roi Mohammed VI, dans le message lu devant le sommet par la princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement.

Le Royaume du Maroc pays faiblement émetteur de gaz à effet de serre, a rappelé le souverain, «s’est engagé, au titre de sa Contribution Nationale Déterminée (NDC), à réduire ses émissions de Gaz à effet de serre en 2030 de 42%. Mieux encore, il a d’ores et déjà lancé un processus inclusif et exhaustif pour pouvoir dépasser ce seuil.

S’agissant de la situation climatique en Afrique, Mohammed VI a souligné que «le continent, qui souffre de l’impact du changement climatique, doit être une priorité dans notre action collective».

Il a rappelé à cet égard que le premier Sommet d’action pour l’Afrique, tenu à Marrakech, «a déclenché une dynamique sans précédent, notamment par la mise en place opérationnelle de deux commissions climatiques africaines, pour le bassin du Congo et pour la région du Sahel».

Le Maroc a également lancé, avec d’autres pays africains frères, l’Initiative pour l’adaptation de l’agriculture africaine. Lancée en marge de la COP22 tenue à Marrakech, cette initiative vise à rétablir l’équilibre des écosystèmes africains et à permettre aux pays du continent d’avoir accès aux financements climatiques.

Elle se concentre aussi sur le renforcement des capacités de financement des agriculteurs africains, via la généralisation du microcrédit au profit des petits agriculteurs et le déploiement de solutions bancaires mobiles.

L’autre initiative lancée par le Maroc, conjointement avec l’Éthiopie, est une «Coalition pour l’accès durable à l’énergie» au profit des pays les moins avancés, en particulier en Afrique.

 

Andreï Touabovitch

Partager