Deux familles britanniques détenues aux Etats-Unis après avoir franchi la frontière canadienne par mégarde

Deux couples britanniques d’une même famille ont rapporté avoir été détenus environ deux semaines dans des conditions pénibles, en compagnie de leurs jeunes enfants, après avoir franchi par mégarde la frontière entre le Canada et les Etats-Unis. Une version des faits contestée par Washington.

La police américaine aux frontières a arrêté ces deux couples le 2 octobre dans l’Etat de Washington (nord-ouest). Ces Britanniques ont assuré être entrés par erreur sur le sol américain depuis la province canadienne de Colombie-Britannique où ils étaient en vacances ensemble, après avoir fait un écart sur la route afin d’éviter un animal.

De son côté, l’administration américaine rejette ces allégations en se basant sur les images de vidéosurveillance, qui lui permettent d’affirmer que le véhicule à bord duquel ils se trouvaient avait « lentement et délibérément » traversé la frontière.

« On a essayé de renvoyer ces individus au Canada, mais le Canada s’est opposé à leur retour et deux tentatives pour entrer en contact avec le consulat du Royaume-Uni se sont avérées infructueuses », ont fait savoir les forces de l’ordre américaines dans un communiqué de presse.

La police américaine aux frontières a ajouté que l’entrée aux Etats-Unis avait été refusée par le passé à deux des quatre adultes interpellés avec leurs trois enfants.

Trois jours après leur arrestation, ils ont été placés dans un centre de détention en Pennsylvanie. Selon le témoignage d’une des ressortissantes britanniques arrêtées, Eileen Connors, 24 ans, il n’y avait même pas de chauffage, ce qui a rendu malade son bébé âgé de trois mois. Au final, tous ont été expulsés vers le Royaume-Uni dans la nuit de mardi à mercredi.

Andreï Touabovitch

Partager