Les Européens et le nucléaire iranien

L’Allemagne, la France et le Royaume-Uni, essayent avec l’Union européenne (UE), de sauver le pacte sur le nucléaire iranien de 2015, menacé depuis le retrait des Etats-Unis en 2018.

Mais l’Iran critique la position européenne et son incapacité à préserver ses intérêts économiques, et  d’utiliser des moyens pour contourner les sanctions américaines.

En riposte à ce retrait unilatéral, assorti du rétablissement de sanctions américaines qui asphyxient son économie, l’Iran s’est progressivement affranchi de certains engagements pris en vertu de l’accord, espérant faire pression sur ses partenaires pour qu’ils l’aident à contourner les sanctions.

La semaine dernière, Téhéran a repris ses activités d’enrichissement d’uranium dans l’usine souterraine de Fordo, jusque-là gelées conformément au pacte.

Andreï Touabovitch