Scandale Cambridge Analytica : La justice brésilienne inflige une lourde amende à Facebook

Le gouvernement brésilien a infligé une lourde amende de 6,6 millions de réais (près de 1,65 million de dollars) au réseau social Facebook pour avoir diffusé «de façon indue» des informations d’usagers dans le cadre du scandale Cambridge Analytica.

Facebook est coupable de « pratique abusive » pour avoir permis à l’entreprise Cambridge Analytica d’avoir accès aux données personnelles de 443.000 internautes de nationalité brésilienne ayant téléchargé une application de tests psychologiques, a jugé le département de protection et de défense du consommateur (DPDC), qui fonctionne sous la tutelle du ministère brésilien de la Justice.

En réaction, l’entreprise américaine a assuré qu’il n’y a «pas de preuves que les données d’usagers brésiliens aient été transférées à Cambridge Analytica», assurant néanmoins avoir opéré des changements dans sa plateforme, de sorte à limiter les informations accessibles aux entreprises qui développent leurs applications. 

Quoi qu’il en soit, Facebook dispose d’un délai de dix jours pour faire appel et d’un mois pour payer cette amende.

Ce scandale a considérablement terni l’image du réseau social en 2018. Facebook a été également condamné à d’autres amendes dans le cadre de cette affaire dans divers autres pays, dont l’Espagne, l’Italie et le Royaume-Uni.

Andreï Touabovitch