Un militaire thaïlandais abattu après avoir tué 29 personnes

Un militaire thaïlandais a été abattu par les forces de l’ordre après avoir  tué 29 personnes dans le nord-est de la Thaïlande, ont annoncé dimanche, les autorités de Bangkok. 

Ce bilan est un peu plus lourd que celui dressé plus tôt dans la journée par le chef du gouvernement thaïlandais, Prayuth Chan-ocha, qui faisait état d’au moins 26 morts et 57 blessés.

Ce massacre s’est déroulé au cours de la nuit de samedi à dimanche dans un centre commercial. Finalement, le soldat assaillant a été abattu par les troupes d’élite au petit matin, soit 17 heures après avoir entamé sa tuerie. Selon les autorités, ses motivations étaient d’ordre «personnel».

«C’est sans précédent en Thaïlande et je veux que ce soit la dernière fois qu’une telle crise se produit», a déclaré le chef du gouvernement thaïlandais au centre hospitalier de Nakhon Ratchasima, où sont admis les victimes de ce massacre, dont deux gravement blessés à la tête.

Le militaire en question, Jakrapanth Thomma, s’est servi d’une mitrailleuse et de munitions qu’il a volées dans sa base militaire, avant de se mettre au volant d’un véhicule militaire. Il est d’abord allé dans une habitation de la ville où il a tué deux personnes. Par la suite, cet adjudant-chef de 32 ans s’est rendu dans une base des forces armées : il y a ouvert le feu et pris une autre arme à feu.

Dans une vidéo relayée par les médias locaux, ce soldat apparaissait en train de sortir de son véhicule devant un centre commercial avant d’ouvrir le feu, ce qui a donné lieu à des scènes de panique.

Andreï Touabovitch

Partager