Péninsule coréenne : Pyongyang procède à de nouveaux tirs de projectiles non identifiés

Le Comité des chefs d’état-major interarmées (JCS) de la Corée du Sud, a annoncé le tir hier lundi dans la matinée, de trois projectiles non identifiés en direction de la mer de l’Est. 

Les projectiles ont été lancés à 7h36 vers le nord-est de la péninsule depuis une région près de Sondok, dans la province du Hamgyong du Sud. Ils ont parcourus une trajectoire d’environ 200 kilomètres et à une altitude maximale d’environ 50 kilomètres. 

Les autorités de renseignement sud-coréennes et américaines étaient toujours à pied d’œuvre pour identifier le type de projectiles lancés par Pyongyang. 

Selon un officier du JCS, les trois projectiles tirés hier comportaient des similitudes avec ceux qui ont été tirés lundi dernier et plusieurs autres projectiles de «types multiples» semblent avoir été lancés lors du dernier test. 

Le JCS a déclaré lors d’un point de presse que ces lancements feraient partie de frappes d’artillerie mobilisant plusieurs types de lance-roquettes multiples dans le cadre d’un exercice d’hiver après les précédents tirs effectués les 28 février et 2 mars. 

Ces séries de tests de lance-roquettes du Nord auraient pour but de renforcer ses capacités en réduisant les intervalles de tirs de sorte à les rendre plus difficiles à détecter et intercepter. 

Au cours de l’année passée, la Corée du Nord a effectué des tirs d’essai à 13 reprises sur fond d’impasse dans les négociations de dénucléarisation avec les Etats-Unis.

Mohamed El Abdi

Partager