fairFacebook a décidé d’installer un centre de recherche à Paris dans le domaine de l’intelligence artificielle, lié au centre « FAIR (Facebook Artificial Intelligence Research) », qui constitue le troisième pilier de la Recherche et Développement futuriste de l’entreprise, avec les interfaces naturelles et la connectivité planétaire.

Le centre FAIR compte actuellement 45 membres, répartis entre le siège de Facebook à Menlo Park en Californie et New York, et sa direction a été confiée à Yann LeCun, l’un des pionniers du développement des techniques d’intelligence artificielle qui a été recruté par Facebook à fin 2013. Il se focalise sur le développement entre autres de programmes de reconnaissance vocale, de reconnaissance d’images, de classification d’objets divers ou encore de traduction automatique. Les exemples les plus frappants et connus de l’efficacité de ces techniques sont les assistants numériques vocaux installés sur les smartphones des Apple, Microsoft ou Google (et son système Android). Six personnes viennent d’être recrutées pour le centre à Paris et six autres devraient suivre d’ici la fin de l’année. La société espère disposer à Paris d’une équipe de 25 à 30 personnes dans quelques années, en plus de doctorants et de post-docs.

Les autres piliers de la Recherche et Développement de Facebook sont donc les interfaces naturelles et la connectivité planétaires. Les interfaces planétaires reposent sur la réalité virtuelle autour du casque créé par la société Oculus VR, rachetée par Facebook en 2014, dont un premier modèle devrait sortir au premier trimestre 2016 et devrait « favoriser les interactions sociales virtuelles ». La connectivité planétaire a pour objectif de connecter le plus de monde possible à Internet grâce à des satellites ou des avions solaires planant en permanence dans le ciel.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*