coree-du-nordL’ancien ambassadeur-adjoint de la Corée du Nord à Londres, Thae Yong-ho a déclaré être convaincu que le régime de Pyongyang approche de la chute.
S’exprimant mercredi dernier à Séoul pour la première fois devant plusieurs médias, dont le Wall Street Journal, l’ancien diplomate nord-coréen a précisé que les sanctions économiques qui frappent la Corée du Nord, renforcées en novembre dernier suite à l’annonce de nouveaux essais nucléaires, font leur effet.
Les citoyens nord-coréens, a-t-il ajouté, seraient mieux informés sur le monde extérieur qu’on ne le croit, sur le développement économique de pays d’Asie du Sud et d’Afrique et du décrochage de la Corée du Nord, grâce aux nouvelles technologies qui sont plus difficiles à maîtriser et l’accès aux médias sud-coréens par la contrebande de téléphones portables, de clés USB et d’autres moyens de communication.
Thae Yong-ho assure que les jours du leader nord-coréen Kim Jong-un « sont comptés ». Il s’attend à plus de désertions de la part d’officiels nord-coréens et va jusqu’à prédire un « soulèvement populaire » contre tout le régime dans un avenir proche.
Il assure que la destitution de Kim Jong-un est la seule option pour « résoudre l’enjeu du nucléaire sur la péninsule coréenne ». Cette question deviendrait d’ailleurs de plus en plus urgente puisque, toujours selon l’ancien diplomate nord-coréen, Pyongyang espèrerait « achever » son développement nucléaire d’ici la fin de l’année, en profitant notamment des alternances politiques aux Etats-Unis et en Corée du Sud.
Thae Yong-ho est devenu la personnalité de plus haut rang à faire défection en vingt ans. Passé au Sud avec femme et enfants, il avait été qualifié de « pourriture humaine » par Pyongyang, qui l’accuse d’avoir détourné une importante somme d’argent, violé un mineur ou encore espionné pour le compte de Séoul.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*