russie-incident-turquie-syrieL’armée turque a annoncé dans un communiqué, la mort de trois de ses soldats, tués accidentellement et onze autres soldats blessés, ce jeudi, dans des bombardements de l’armée de l’air russe contre les bases de l’Etat islamique au nord de la Syrie.

Une bombe a atteint accidentellement un bâtiment utilisé par des unités de l’armée turque. Le Kremlin a confirmé l’information, précisant que l’incident s’est produit près de la ville d’Al Baba, ville du nord de la Syrie tenue par les combattants de Daech (acronyme arabe de l’Etat islamique), dans une région où l’armée turque mène son opération Bouclier de l’Euphrate.

Les deux parties mènent chacune une enquête pour déterminer ce qui s’est exactement passé hier matin. Al Bab est le dernier bastion de l’Etat islamique dans la province d’Alep, dans le nord-ouest de la Syrie et est le théâtre d’une grande offensive menée depuis hier jeudi, par les rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL), soutenus par l’armée turque.

Le président russe Vladimir Poutine a appelé son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan afin de lui présenter ses condoléances pour ces décès accidentels. Le chef d’état-major russe Valery Guerassimov a également eu une conversation avec le chef d’état-major turc, et les deux officiers ont convenu d’améliorer le mécanisme d’échange d’informations et de coopération militaire entre leurs deux pays contre l’Etat islamique en Syrie.

Après une brouille de plusieurs mois après que la Turquie ait abattu un avion russe, Moscou et Ankara se sont réconciliés l’été dernier et ont conclu en décembre 2016, un accord trilatéral impliquant également l’Iran, après la reprise d’Alep par les forces syriennes et russes, pour intensifier la lutte contre les groupes terroristes en Syrie.

 

Tags: , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*