L’armée sud-coréenne a annoncé avoir procédé hier mardi, à des tirs de sommation contre un objet volant non identifié (OVNI) qui survolait la zone frontalière avec la Corée du Nord.

L’armée sud-coréenne n’a pas précisé la nature de cet OVNI qui a par la suite disparu des radars, sans être atteint par les tirs. Mais l’agence de presse sud-coréenne Yonhap a rapporté qu’il s’agissait d’un drone et que l’armée l’a visé à plus de 90 reprises.

L’appareil qui venait de la Corée du Nord, a survolé la Zone démilitarisée qui sépare les deux Etats rivaux avant d’entrer dans l’espace aérien de la Corée du Sud.

L’armée sud-coréenne n’a pas précisé si l’objet en question avait été abattu ou s’il avait rebroussé chemin et franchi à nouveau la frontière avec la Corée du Nord. Elle est actuellement en train d’étudier son parcours.

Cet incident n’est pas une première. La Corée du Nord a déjà envoyé des drones dans l’espace aérien sud-coréen et certains se sont écrasés. En janvier 2016, la Corée du Sud a effectué des tirs de sommation contre un drone qui avait fait demi-tour.

L’incident d’hier s’est produit dans un contexte déjà très tendu, deux jours après un nouveau tir de missile balistique nord-coréen dimanche. Avec ce dernier tir de missile, l’agence nord-coréenne de presse KCNA a affirmé que l’Alaska et Hawaï, territoires américains, étaient désormais à portée de tir de la Corée du Nord.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*