Discret depuis la fin de son second mandat présidentiel à la tête des Etats-Unis, Barack Obama a fait jeudi son retour en politique en apportant son soutien à des candidats démocrates.

L’ancien chef d’Etat américain est venu prêter main forte au démocrate Philip Murphy, qui brigue le poste de gouverneur dans le New Jersey, non loin de New York.

Obama, 56 ans, en a profité pour regretter une régression politique dans le pays en évitant soigneusement de citer nommément son successeur, Donald Trump. «La politique actuelle … on croyait en avoir fini il y a longtemps … Les gens ont 50 ans de retard ! On est au 21è siècle, pas au 19è … », a-t-il martelé.

Ensuite, le 44è président américain devait se rendre à 500 kilomètres plus au sud, autrement dit à Richmond en Virginie, pour prendre part à une réunion de campagne d’un candidat local. Plus de six heures avant qu’il n’arrive, des sympathisants se massaient déjà aux entrées du lieu de rencontre pour être sûrs d’avoir une place. Comme quoi, Barack Obama demeure toujours aussi populaire.

Il sied de signaler que les citoyens américains sont rarement consultés avant les élections de mi-mandat prévues pour l’année prochaine. Ainsi, les scrutins pour les postes de gouverneurs du New Jersey et de Virginie constituent les deux principaux rendez-vous électoraux cette année aux Etats-Unis.

«Tout l’enjeu est de décrocher une position avantageuse dans la perspective des élections de mi-mandat», explique par ailleurs, le professeur de sciences politiques, Larry Sabato.

 

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*