Le département du Trésor américain a annoncé hier mercredi dans un communiqué, de nouvelles sanctions contre plusieurs entités nord-coréennes et chinoises accusées d’aider le régime communiste de Pyongyang à développer son programme nucléaire.

Ces nouvelles sanctions portent sur 16 individus, six navires dont un pétrolier, deux maisons de commerce basées en Chine, impliquées dans l’exportation de métaux et autres marchandises utilisées par l’industrie de défense nord-coréenne.

Parmi les personnes sanctionnées figurent des responsables du parti du travail de Corée qui opèrent en Chine, en Russie et en Abkhazie, région sécessionniste de Géorgie. Les Etats-Unis ont appelé les pays concernés à expulser les personnes sanctionnées.

Les maisons de commerce sanctionnées sont Chengxing Trading Co basée à Pékin et Dandong Jinxiang Trade Co, qui sont accusées d’avoir livré pour 68 millions de dollars de marchandises à la Corée du Nord, dont des tonnes de métaux de haute qualité, et d’en avoir importé pour 19 millions de dollars entre 2013 et 2017.

Les sanctions américaines gèlent les avoirs des entités et individus mis sur la liste noire et interdisent à tout Américain de commercer avec eux. Elles s’inscrivent dans la stratégie américaine d’étouffer le flux de biens et de matériaux essentiels à l’économie nord-coréenne comme le pétrole, l’électronique et les métaux et à freiner le développement des armes nucléaires qui menacent la région.

Mais les sanctions draconiennes américaines ont également pour objectif de convaincre le monde de pousser Pyongyang au dialogue.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.