Le président sud-coréen Moon Jae-in et son homologue américain Donald Trump ont eu jeudi, une conversation téléphonique au cours de laquelle, le premier a fait part au second de son intention de dépêcher à Pyongyang, un émissaire,  a annoncé le bureau présidentiel sud-coréen.

La mission de cet émissaire sera de confirmer les résultats des discussions avec les délégations nord-coréennes de haut niveau qui ont visité la Corée du Sud à l’occasion des Jeux olympiques d’hiver de Pyeong Chang.

L’émissaire du président sud-coréen devra également vérifier si le Nord acceptera un dialogue avec les Etats-Unis dont l’objectif sera le démantèlement du programme nucléaire du pays communiste.

Les observateurs s’attendent à ce que cette mission soit confiée à See Hoon, le directeur du NIS, le Service national du renseignement, ou à Cho Myoung-gyon, le ministre de la Réunification.

Avec l’envoi d’un émissaire en Corée du Nord, Séoul répond à l’initiative du leader nord-coréen Kim Jong-un, qui avait envoyé dans le Sud sa sœur Kim Yo-jong.

Celle-ci, durant sa visite de trois depuis le 9 février en Corée du Sud, a transmis une invitation de son frère à Moon Jae-in pour un voyage à Pyongyang afin de tenir un troisième sommet intercoréen.

La conversation téléphonique d’hier entre les présidents sud et nord-coréen, qui a durée une trentaine de minutes, était le premier depuis le récent contact de haut niveau entre les deux Corées.

Séoul et Washington entendent bien profiter de cette détente entre les deux frères-ennemis pour désamorcer définitivement les tensions qu’avaient créées les essais nucléaires et balistiques de Pyongyang, avec en ligne de mire la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

 

Tags: , , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.