Le général Abdelrazak al-Nadhouri, chef d’état-major de l’Armée nationale libyenne (ANL) a réchappé à «l’explosion d’une voiture pigée au passage de son convoi», a révélé mercredi le bureau d’information du commandement de l’ANL.

Selon la même source, l’attaque s’est produite alors que l’officier libyen se dirigeait vers une base militaire près de Benghazi, à l’est du pays. L’explosion  a eu lieu dans la région de Sidi Khalifa, à l’entrée Est de la ville de Benghazi située à 1.000 kilomètres à l’est de Tripoli.

Des sources médicales et de sécurité ont précisé que l’attaque a fait deux victimes civiles qui étaient de passage, un Syrien qui a été tué et un Soudanais qui a été blessé par la déflagration de la voiture.

Malek al-Charif, le porte-parole du cabinet du général al-Nadhouri a précisé que ni ce dernier, ni ses accompagnateurs et ses gardes du corps n’avaient été blessés dans l’attaque, qu’il a attribué à des «cellules terroristes».

Bien que l’est du pays soit miné par l‘insécurité, la tentative d’assassinat du général Abdelrazak al-Nadhouri suscite des interrogations sur ses rapports avec l’état de santé du maréchal Khalifa Haftar.

Celui-ci est actuellement hospitalisé en France après avoir été victime d’une attaque cérébrale ou cardiaque selon des médias libyens, mais irait mieux selon le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

Abdelrazak al-Nadhouri fait partie des noms évoqués pour succéder au commandant de l’ANL Haftar, en cas de décès de ce dernier. Il est le deuxième homme «en grade militaire» à la tête du commandement de l’ANL, ainsi que «le plus ancien officier» à l’est du pays.

Mais sa candidature ne plairait pas à tout le monde, certains partis étrangers qui ont beaucoup investi dans l’ANL veulent que le commandement reste dans la famille Haftar ou dans la tribu Al Forjane à laquelle il appartient.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.