Le constructeur automobile américain General Motors (GM) et les syndicats de GM Korea sont parvenus à la conclusion d’un accord salarial de dernière minute qui prévoit un gel des salaires de base et une réduction de certains avantages, permettant d’éviter la déclaration de dépôt de bilan de la branche sud-coréenne du groupe.

Cet accord doit rendre GM Korea plus compétitive. En échange du gel des salaires et de la réduction de certains bonus, le constructeur automobile américain doit céder la production de nouveaux véhicules à ses sites sud-coréens, afin d’aider à leur redressement, grâce au soutien financier de la KDB (Korea Development Bank).

Celle-ci est le deuxième plus important actionnaire de GM Korea avec une participation de 17%, derrière les 77% de sa filiale et devant les 6% du chinois SAIC Motor.

Le gouvernement sud-coréen qui s’est félicité de ce dénouement, avait intensifié la pression sur General Motors et les syndicats pour parvenir à un accord, affirmant que sans un accord rapide, quelque 150.000 emplois chez  GM Korea et ses fournisseurs seraient menacés.

Le constructeur automobile américain avait créé une onde de choc en Corée du Sud en dévoilant en février dernier, un important plan de restructuration de sa filiale, qui prévoyait notamment la fermeture de l’une de ses quatre usines dans le pays et un plan de départs volontaires de 2.600 salariés.

General Motors Korea, qui s’avère déficitaire, traverse une mauvaise passe depuis plusieurs semaines avec une perte nette de 1.1 milliard de dollars en 2017 pour sa quatrième année consécutive dans le rouge. La filiale de General Motors produit plus d’un million de voitures, totalement ou partiellement assemblées sur place, à destination des Etats-Unis, de l’Europe et des pays émergents.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.