Selon certaines sources de presse, un bateau-remorqueur transportant 66 migrants sauvés en mer Méditerranée, à proximité des côtes libyennes, s’est vu refusé l’accès à un port en Italie mardi.

Réagissant à cette situation, le chef de la diplomatie italienne, Stefano Candiani, a condamné l’équipage du Vos Thalassa d’être intervenu en lieu et place des gardes-côtes libyens. « C’est à eux (les gardes-côtes libyens) à sauver et accueillir les migrants illégaux », a affirmé le ministre italien des Affaires étrangères.

A en croire les médias italiens, la garde côtière italienne s’occupera à présent de ces clandestins et les acheminera quand même sur le sol italien. Il est à noter que les migrants ont été transférés mardi dans un de ses navires. Personne n’a été placé en situation de danger de mort, a martelé, pour sa part, M. Candiani.

Le nouvel Exécutif italien prône une ligne dure en matière d’immigration, soutenant entre autres l’interception des migrants provenant de Libye et leur renvoi en Afrique. Dans cet ordre d’idées, l’Italie a d’ores et déjà adopté un texte interdisant aux organismes de secours privés d’accoster.

De son côté, le ministre italien de l’Intérieur et leader de La Ligue (extrême droite), Matteo Salvini, milite actuellement pour que les navires des missions européennes ne soient pas redirigés systématiquement vers les ports italiens.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.