Le gouvernement néerlandais a annoncé jeudi, l’expulsion de quatre espions russes qui avaient débarqué le 10 avril dernier munis de passeports diplomatiques, à l’aéroport d’Amsterdam Schiphol, avant de se loger dans un hôtel de La Haye situé à proximité de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC).

C’est dans cet établissement que ce groupe sera arrêté sur ordre du MIVD, le service de renseignement militaire des Pays-Bas, qui les avaient à l’œil depuis leur atterrissage.

Les quatre hommes expulsés vers la Russie, sont accusés de «tentative d’espionnage à distance rapprochée», a indiqué la ministre néerlandaise de la Défense, Ank Bijleveld.

Leur voiture était garée en face du siège de l’OIAC, qui, à ce moment-là, travaillait sur le Novitchok, poison employé à Salisbury contre les Skripal.

Ce véhicule était équipé, selon la même source, d’appareils électroniques servant à capter le réseau wifi de l’OIAC devant servir à accéder aux serveurs informatiques de cet organisme.

Les autorités néerlandaises disent avoir retrouvé dans la même voiture un reçu de taxi pour un trajet vers un aéroport moscovite au départ du siège du GRU, le service de renseignement militaire de la Russie.

Par ailleurs, un des ordinateurs de ces espions contenait des renseignements sur le vol MH17 abattu au dessus du territoire ukrainien.

 

Tags: , , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.