Plus de 50.000 migrants arrêtés en décembre aux frontières américaines

En décembre dernier, plus de 50.000 migrants ont été interpellés au niveau des frontières américaines avec le Mexique, dont un nombre record de familles, d’après des chiffres officiels diffusés en pleines tensions autour du mur que le chef d’Etat américain souhaite construire au long de cette frontière.

A signaler que le nombre de migrants en situation administrative irrégulière arrêtés par les services de sécurité américains avoisine ceux enregistrés en octobre et novembre derniers, mais beaucoup plus important en comparaison avec le début de 2018 et l’année 2017.

A en croire le département américain de la Sécurité intérieure, environ 27.000 de ces migrants étaient en famille dont 13.000 en moyenne par mois en 2017.

Environ 95 % de ces familles proviennent de divers pays d’Amérique centrale, dont le Guatemala, le Honduras et le Salvador.

Autrefois, c’était généralement des migrants sans-papiers mexicains à la recherche d’emploi qui étaient arrêtés et facilement rapatriés. Pour ce qui est des familles originaires d’Amérique centrale, dans la plupart des cas, celles-ci demandent l’asile. Il est donc impossible de les refouler tant que leur requête n’a pas été examinée par les services habilités aux Etats-Unis.

Il y a une « crise humanitaire à la frontière » en raison de l’insuffisance de moyens pour accueillir ces familles et étudier leurs dossiers, admettent les responsables politiques américains.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Partager