Le Niger et l’Italie satisfaits de la chute du flux migratoire vers l’Europe

Le chef d’Etat nigérien, Mahamadou Issoufou et le Président du Conseil italien, Giuseppe Conte, ont salué mardi à Niamey, la réussite du combat conjoint contre l’immigration irrégulière, illustrée par la baisse importante du flux de migrants vers le continent européen depuis 2016.

«La collaboration conjointe avec le Niger a porté ses fruits … Le nombre de migrants qui passent par le Niger a énormément baissé. L’Italie a réussi à réduire les débarquements (de migrants) de 80 %, voir plus, en 2018 », s’est réjouit le chef du gouvernement italien.

Ce dernier a  rendu hommage au dirigeant nigérien «pour les (bons) résultats» enregistrés depuis deux ans contre «les trafiquants de vies humaines» et «le terrorisme».

«Le plan de lutte contre la migration soutenu par l’Union Européenne (UE) a donné d’excellents résultats : le flux de migrants qui passent par le Niger s’est réduit de 100 à 150 000 migrants par an avant 2016 (et) à entre 5 et 10 000 migrants par an aujourd’hui », a indiqué M. Issoufou à l’occasion d’une conférence de presse conjointe.

Les deux responsables politiques se sont dits déterminés à « juguler le flux migratoire », particulièrement au Niger où passent près de 90 % des migrants ouest-africains souhaitant gagner l’Europe, via la Libye, d’après les chiffres européens.

Mohamed El Abdi