Brésil : Le fils du président Jair Bolsonaro réfute les accusations de corruption

Flavio, le fils du chef d’Etat brésilien, Jair Bolsonaro, s’est expliqué dimanche sur les dépôts d’argent jugés «suspects» par une institution publique, en disant qu’ils n’équivalaient pas à l’acquisition et à la vente d’un appartement, des opérations réalisées en toute transparence.

« Il n’y a aucun mystère, tout est déclaré, justifié. Si c’était quelque chose d’illégal, vous croyez que j’aurais déposé l’argent sur mon compte ? Je n’ai pas d’argent sale dans les mains », a assuré le fils aîné de Jair Bolsonaro sur la chaîne brésilienne TV Record.

D’après les révélations de la chaîne Globo, l’institution publique en charge de surveiller les opérations financières (COAF) a constaté 48 dépôts d’une valeur totale de 96 000 réais (près de 30 000 dollars au taux de change actuel), réalisés entre juin et juillet 2017 sur le compte de Flavio Bolsonaro.

Le fils du dirigeant brésilien a montré des documents qu’il s’est engagé à remettre aux « autorités compétentes », avant d’assurer que le paiement d’un titre bancaire de la Caisse économique fédérale équivalent à un million de réais (environ 312 000 dollars), également mis en exergue par la COAF, correspondait à l’achat du même bien immobilier.

Cette affaire n’arrange pas du tout le nouveau dirigeant brésilien Jair Bolsonaro, la lutte contre la corruption ayant figuré parmi ses principaux thèmes de campagne.

Andreï Touabovitch

Partager