Le président du Parlement vénézuélien s’autoproclame « président en exercice »

Juan Guaido, le président de l’Assemblée nationale vénézuélienne, contrôlée par l’opposition, s’est autoproclamé mercredi « président en exercice » de ce pays d’Amérique du Sud devant une foule de partisans rassemblés dans la capitale, Caracas.

« Je jure d’assumer formellement les compétences de l’exécutif national comme président en exercice du Venezuela pour parvenir … à un gouvernement de transition et obtenir des élections libres », a déclaré Juan Guaido du haut d’une tribune.

Cet élu âgé de 35 ans est devenu en l’espace de quelques semaines la figure de proue de l’opposition au dirigeant vénézuélien Nicolas Maduro, en parvenant à remotiver les adversaires du chef de l’Etat.

Dans la foulée, le président américain Donald Trump a reconnu Juan Guaido comme « président par intérim ». « Les citoyens du Venezuela ont trop souffert depuis trop longtemps sous le régime illégitime de Nicolas Maduro. Aujourd’hui, je reconnais officiellement le président de l’Assemblée nationale vénézuélienne, Juan Guaido, comme président par intérim du Venezuela », a fait savoir le chef d’Etat américain par voie de communiqué.

Par ailleurs, le gouvernement américain a déclaré envisager « toutes les options » si jamais Nicolas Maduro recourait à la force.

De même, d’autres Etats, à l’instar du Brésil, du Canada, de la Colombie et du Pérou, ont reconnu le président du Parlement vénézuélien comme président par intérim. Par contre, le gouvernement mexicain a maintenu son soutien à Nicolas Maduro.

Ce dernier a annoncé mercredi soir que son pays rompait tout rapport diplomatique avec les Etats-Unis. En parallèle, la Cour suprême vénézuélienne, constituée de juges proches du pouvoir, a lancé une enquête pénale contre les membres du Parlement, en leur reprochant d’usurper les prérogatives du chef d’Etat.

Mohamed El Abdi