Augmentation préoccupante des actes antisémites en Allemagne

En 2018, l’Allemagne a enregistré une augmentation des actes antisémites, qui marquent un pic depuis une décennie. Cette résurgence préoccupe les autorités allemandes, qui font face à une montée en puissance de l’extrême-droite.

L’an dernier, 1.646 actes antisémites ont été enregistrés en Allemagne en augmentation de 9,4 % par rapport à 2017, d’après les données préliminaires des forces de l’ordre rendues publiques à la demande du groupe parlementaire de la gauche radicale Die Linke.

Quant aux violences antisémites, elles sont passées de 37 à 62 cas et ont fait 43 blessés en 2018 en Allemagne, ajoute la même source.

A titre de comparaison, il n’y a plus eu, outre-Rhin, autant de crimes et de délits antisémites depuis 2009 (1.690 actes). Pour ce qui est des violences antijuives, il faut remonter à 2007 pour en trouver un nombre similaire (64 cas).

Les autorités allemandes ont indiqué avoir fait face en 2018, à deux types d’antisémitisme, celui lié à l’extrême-droite et celui attribué à l’arrivée de centaines de milliers de migrants provenant du monde arabo-musulman durant la période 2015-2016.

En 2018, diverses affaires ont suscité l’indignation en Allemagne, parmi lesquelles l’agression en avril à Berlin, d’un Arabe israélien coiffé d’une kippa.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Partager