Les Etats-Unis décident finalement de maintenir 200 militaires Syrie

Le gouvernement américain a finalement décidé de maintenir environ 200 hommes en Syrie «pour un certain temps», a annoncé sa porte-parole, Sarah Sanders, à l’issue d’une conversation téléphonique entre le président américain Donald Trump et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

Les Etats-Unis comptent actuellement, près de 2.000 militaires sur le sol syrien. Leur retrait est prévu pour les semaines à venir, alors que l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) est sur le point d’être délogée de son dernier retranchement dans ce pays.

A la surprise générale, le président américain avait annoncé le 20 décembre dernier le retrait des troupes américaines de la Syrie. «Nous avons gagné contre le groupe EI, il est temps de rentrer», avait-il déclaré.

Par la suite, le gouvernement américain s’est engagé à poursuivre Les opérations antiterroristes, et demandé à ses alliés dans la coalition internationale antidjihadiste, de mettre sur pied une «force d’observateurs» dans le nord-est syrien, dans le but d’assurer la sécurité des alliés kurdes syriens, qui ont combattu au sol les djihadistes en Syrie et sont menacés par le régime turc.

Mais les membres de la coalition n’ont pas répondu favorablement à cette proposition.

Andreï Touabovitch

Partager