Argentine ne reconnaît pas la présidente par intérim de la Bolivie Jeanine Añez

Le gouvernement argentin sortant ne reconnaît pas jusqu’à présent la présidente par intérim de la Bolivie Jeanine Añez, selon des témoignages de hauts responsables gouvernementaux recueillis par le journal depuis La Casa Rosada et au ministère des Relations Extérieures.

Et de faire observer que le gouvernement de Mauricio Macri contraste, dans cette prise de position, avec les gouvernements du président américain Donald Trump et du président brésilien Jair Bolsonaro, qui ont reconnu Jeanine Añez en tant que président par intérim du pays sud-américain.

La vice-présidente élue, Cristina de Kirchner, qui avait été présidente du pays pour deux mandats consécutifs entre 2007 et 2015, s’est interrogée sur la légitimité de l’accession de Jeanine Añez au pouvoir en Bolivie.

Andreï Touabovitch

Partager