Libye : Au moins sept morts dans une frappe aérienne dans la banlieue sud de Tripoli

Au moins 7 personnes avaient été tuées et 35 autres blessées dans une frappe aérienne contre une fabrique de biscuits située dans la banlieue sud de Tripoli, a annoncé hier lundi Usama Ali, un porte-parole des services de secours de la capitale libyenne.
La fabrique touchée est située à Wadi Rabea, à 21 kilomètres du centre de Tripoli. Les sept tués étaient des employés de cette fabrique, deux libyens et cinq ressortissants du Bangladesh et de pays d’Afrique sub-saharienne. De graves dégâts matériels ont également été occasionnés dans cette usine.
Sur leur page Facebook, les forces loyales au gouvernement d’union nationale (GNA), ont précisé que l’attaque a été menée à l’aide de «drones émiratis» par l’Armée Nationale Libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar qui contrôle l’est libyen.
La Libye est déchirée par des conflits fratricides depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011 et depuis le lancement, début avril, de l’offensive de l’ANL pour la « libération » de l’ouest du pays contrôlé par le GNA. Tripoli est le théâtre régulier d’attaques qui ont fait selon les Nations unies, plus de 1.000 morts et 120.000 déplacés.
Le conflit se complique avec l’intervention de certaines puissances étrangères qui sont accusées de mener une guerre par procuration dans le pays. Les Emirats arabes unis, l’Egypte et l’Arabie saoudite sont accusés de soutenir le maréchal Haftar tandis que le Qatar et la Turquie appuient le GNA.

Andreï Touabovitch

Partager