Colombie : dialogue social pour apaiser la situation

Dimanche, le président Ivan Duque Marquez, confronté à des manifestations d’une ampleur inédite, a initié le Dialogue Social avec les maires élus lors du scrutin local d’octobre et qui prendront leurs fonctions en janvier, a annoncé la présidence dans un communiqué. 

Il a exposé les avances et les défis de son gouvernement et écouté les positions des maires en matière d’éducation, de santé, de paix ou d’infrastructure, pour tenter de désamorcer la colère des Colombiens vis-à-vis de sa politique économique et sociale.

Le chef de l’Etat cherche à établir une étroite relation qui permette au gouvernement national de travailler en équipe avec les maires et les gouverneurs élus, ainsi que leurs administrations, selon la présidence. 

Les manifestations ne cessant pas depuis jeudi, le président, très impopulaire après à peine plus de 15 mois au pouvoir, avait annoncé samedi le début anticipé de cette « conversation nationale », qu’il avait d’abord proposé d’entamer le 27 novembre. 

Ivan Duque, 43 ans, contesté pour ses politiques économiques, sociales et sécuritaires, avait précisé que lundi il rencontrerait la Commission nationale de concertation du travail, qui regroupe les ministres des Finances, du Travail et du Commerce avec des représentants des patrons et des salariés.

Andreï Touabovitch

Partager