La Bolivie nomme un ambassadeur à Washington

Le gouvernement intérimaire de Bolivie a nommé mardi, Walter Oscar Serrate au poste d’ambassadeur à Washington resté vacant depuis 11 ans, a posté sur Twitter la ministre des Affaires étrangères, Karen Longaric. 

La nomination de Walter Oscar Serrate au poste d’ambassadeur de la Bolivie aux Etats-Unis doit encore recevoir l’approbation du Parlement bolivien, où les élus de la formation politique de l’ancien chef d’Etat Evo Morales demeurent majoritaires. 

L’ex-dirigeant bolivien, Evo Morales qui a été forcé à démissionner le 10 novembre dernier, au plus fort de la crise postélectorale pour se réfugier au Mexique, avait expulsé en 2008 l’ambassadeur américain, Philip Goldberg. 

Morales l’accusait d’appuyer les protestations contre son gouvernement qui avaient éclaté dans cinq des neufs départements de la Bolivie et d’encourager «la division» du pays en organisant des rencontres avec des gouverneurs de l’opposition qui, à en croire La Paz, soutenaient des plans séparatistes dans l’est du pays.

En réaction, le gouvernement américain avait expulsé l’ambassadeur bolivien Gustavo Guzman. Depuis, les deux ambassades étaient administrées par des chargés d’affaires.

Vite reconnue par les Etats-Unis comme présidente par intérim, Jeanine Añez a directement redessiné la politique étrangère de la Bolivie. Aussi a-t-elle commencé par reconnaître l’opposant vénézuélien, Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela, à l’instar d’une cinquantaine de pays, dont les Etats-Unis.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Partager