Mise en garde contre un attentat imminent visant des Espagnols dans les camps de Tindouf

«Un attentat en état de préparation avancé» contre des citoyens et les  intérêts espagnols, pourrait être commis dans les camps du Polisario à Tindouf ou dans la région du Sahel, y compris en Algérie, rapporte le quotidien espagnol « El Pais » citant des sources fiables.

Des services de renseignements occidentaux opérant au Sahel, ajoute le journal,  pointent directement du doigt le groupe terroriste «Etat Islamique du Grand Sahara» (ISIS-GS), d’Adnan Abú Ualid al Saharaui, un ancien cadre du Polisario qui a fait défection pour rejoindre la bande du Sahel.

Parallèlement l’Espagne a vivement recommandé à ses citoyens de ne pas se rendre dans les camps de Tindouf (sud-est algérien), et d’observer une « extrême prudence » pour tout déplacement dans l’ensemble du territoire algérien.

Dans un communiqué publié mercredi, le ministère espagnol des Affaires étrangères souligne « l’instabilité croissante dans le Nord du Mali » et « l’activité croissante des groupes terroristes » dans la région du Sahel au long des frontières sud et orientale de l’Algérie.

Dans une recommandation, mise à jour le 27 novembre et publiée sur le site du ministère espagnol des Affaires étrangères, il est fortement recommandé aux ressortissants espagnols d’observer « une extrême prudence » dans toute l’Algérie et de « s’abstenir de se rendre dans certaines zones » notamment dans les camps de Tindouf et les zones frontalières de l’Algérie.

La mise en garde du ministère espagnol des A.E s’adresse particulièrement aux ONG, associations et autres bénévoles sympathisants du Polisario, qui se rendent périodiquement dans les camps de Tindouf, où le Polisario se prépare actuellement, à tenir son «congrès national» à Tifariti, une zone démilitarisée placée sous le contrôle de la MINURSO depuis 1991, date de signature du cessez-le-feu au Sahara. 

Le Gouvernement espagnol se préoccupe non seulement pour les 100 volontaires de certaines ONG espagnoles qui s’activent à Tindouf, mais également pour les nombreuses familles espagnoles qui font le déplacement en cette période de fin d’année en Algérie, pour aller rendre visite aux enfants, dont elles se sont occupées dans le cadre du programme «Vacances pour la Paix». Ce samedi 30 novembre, il est prévu que 320 espagnols voyagent à Tindouf à bord de deux vols charter.

Andreï Touabovitch

Partager